top of page

Un Maitre est parti.

Un Maitre est parti.

Good Bye Kenneth White

Il m’a fallu quatre jours, depuis le bord du navire où je voyage, pour trouver le moment, pour trouver les mots et le courage, pour réaliser le sens de ce que je lisais :

Kenneth White s’en est allé.

Kenneth White.

Ecossais. Auteur. Philosophe. Géopoète. Voyageur du sauvage sensible. Marin terrestre.

A peine deux mois après avoir découvert son existence et son œuvre qu'il devint l'un de mes plus grands maîtres.

Kenneth White a mis un mot sur les actions du cœur et le sens invisible de la vie : Géopoésie.

Kenneth White a arpenté les Routes Bleues, les chemins sauvages, rencontré les sages du passé, entendu le souffle des arbres et les rires des cygnes sauvages du Japon. Perçu le Blanc.

Kenneth White a vu dans les pierres le miroir des hommes. La géopoésie est devenue langue philosophique.

L’œuvre qu’il nous offre est gigantesque.

Il en faudra des mois et des années pour lire, relire, comprendre, incarner la puissante liberté de ses vers!

Si j’ai eu la chance d’échanger quelques messages et quelques livres avec lui, d'emporter l'année dernière La Route Bleue au pôle Nord pour un voyage au sommet du monde, il me restait encore à le rencontrer vraiment. A lire dans les yeux.

Cher Kenneth, nous marchons dans les pas géopoétiques que vous avez laissez le long des littoraux et des forêts.

Vous vous en allez retrouver Thoreau, et Bashô !

Un passionnant chemin astropoétique s’ouvre à vous…je vous souhaite une inspirante envolée vers les étoiles du Grand Blanc !

MERCI !

La Traversée - Atelier de géopoétique Geopoetics Scottish Centre

 -------------------------

Kenneth White a illuminé ma vie. Je vous souhaite à tous de le découvrir.

PODACST:

CITATIONS

Labrador

l'homme a besoin d'arrimer son savoir

mais il lui faut un espace vide

dans lequel se mouvoir

je vivais et marchais

comme jamais encore

devenais un peu plus qu'humain

connaissais une plus large identité

les traces du caribou sur la neige

le vol des oies sauvages

l'érable rouge à l'automne

mordu par le gel

tout cela me devint plus réel

plus réellement moi

que mon nom même

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rejoindre la tribu

A Paraitre! Un grand merci au magazine La Magazine La tribu du Vivant pour avoir accueilli mes aventures australes, dans leur nouveau numéro au thème "vivre l'impossible". Je ne peux que conseiller la

Double bravo Oktoecho!

Double bravo Oktoecho! Heureuse de féliciter doublement l'ensemble canadien Oktoecho, mon projet musical transculturel favoris, pour avoir, d'une part remporté le prix du meilleur concert de l'année e

Adieu les géants

Adieu les géants, nous suivons vos pas, invisibles et profonds, dans la neige et le temps. Aujourd’hui, le grand Jean Malaurie nous a quitté à l’âge de 101 ans. Historien, géographe, ethnologue, il fu

Comments


bottom of page