top of page

Siple Island, mon oasis australe.

Siple Island, ou mon oasis australe.


Les jours filent, poussés par le vent, et je me laisse dépasser par les images à partager. Si l'hiver est à nos trousse, si la glace de mer désormais derrière a déjà saveur de nostalgie, si nous restons perplexes devant la densité des champs d'icebergs traversés, je veux revenir sur notre seconde visite à L'île Siple, au large de la Terre Marie Byrd.

Un mois après notre passage estival, le volcan bouclier, du haut de ses 3000 m, resplendit de la même blancheur immaculée, parfaitement dédoublé dans sa mer miroir. La longue banquise appelle aux promenades.

Les empereurs ne sont plus des points noirs à l'horizon. Curieux et joueurs, ils interrompent leurs nages pour venir à notre rencontre et passer l'après-midi avec nous. Assis près du bateau, toujours plus nombreux à se passer le mot, à nous observer comme on les observe, de vocalises en discussions, de glissades en pas hésitants dans la neige, nous conversons, d'êtres à êtres, enchantés de cette précieuse rencontre.


C'est finalement la fraicheur du crépuscule automnal, irisant d'un vert métallique l'océan, qui nous décide à quitter ce petit bout d'harmonie australe.




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rejoindre la tribu

A Paraitre! Un grand merci au magazine La Magazine La tribu du Vivant pour avoir accueilli mes aventures australes, dans leur nouveau numéro au thème "vivre l'impossible". Je ne peux que conseiller la

Double bravo Oktoecho!

Double bravo Oktoecho! Heureuse de féliciter doublement l'ensemble canadien Oktoecho, mon projet musical transculturel favoris, pour avoir, d'une part remporté le prix du meilleur concert de l'année e

Adieu les géants

Adieu les géants, nous suivons vos pas, invisibles et profonds, dans la neige et le temps. Aujourd’hui, le grand Jean Malaurie nous a quitté à l’âge de 101 ans. Historien, géographe, ethnologue, il fu

Comments


bottom of page