top of page

Premier jour de neige.

1er Décembre. Premier jour de neige.

Le nouveau « Guide anachronique de la neige » d’Elisabeth Foch-Eyssette, interroge : Et toi, c’est quoi ton rapport à la neige ? Alors on essaie, la neige pardonne tous les clichés!


Premières neiges.

Deux mots suspendus comme des flocons

aux dernières feuilles.

Pourquoi à chaque automne, cette même excitation ?

Aller la voir,

comme si c’était la première fois.

Cette année, retrouvailles dans le Vercors.

L’âge n’y change rien !

Enchantement, sourire aux oreilles, yeux rivés à la fenêtre du bus.

Les premiers pas dans la neige sont toujours

des pas d’enfant.

On saute, on plonge la main dedans pour vérifier que c’est bien froid, on goûte le goût du froid, on secoue des branches sur sa tête.

Les animaux ont l’air heureux, les humains plus sereins.

L’espace respire mieux au froid énergique.

La lumière diffuse ralentit la course des secondes,

entrainant un nouveau mouvement-

La lenteur engourdie de l’hiver.

Poésie cristallisée

Un monde sans neige serait un triste

conte imaginaire.

Retour dans le passé

Un paysage en neige

est forcément d’antan.

La neige dissimule le moderne, ne laisse apparaitre que les formes fidèles des montagnes, des collines

Vieux clochers au fond de vallées immobiles.

La neige raconte par la trace des bottes, des raquettes,

des pattes, du vent.

La neige invente des reliefs au silence.

Elle blottit, efface, dépose, ravive.

La neige recouvre les champs de possibles.

Parfum subtile, odeur des bois.

Neige au goût de café, de crêpes.

La regarder tomber

Estampes d'hiver

Les neiges éternelles

floconnent en dedans

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rejoindre la tribu

A Paraitre! Un grand merci au magazine La Magazine La tribu du Vivant pour avoir accueilli mes aventures australes, dans leur nouveau numéro au thème "vivre l'impossible". Je ne peux que conseiller la

Double bravo Oktoecho!

Double bravo Oktoecho! Heureuse de féliciter doublement l'ensemble canadien Oktoecho, mon projet musical transculturel favoris, pour avoir, d'une part remporté le prix du meilleur concert de l'année e

Adieu les géants

Adieu les géants, nous suivons vos pas, invisibles et profonds, dans la neige et le temps. Aujourd’hui, le grand Jean Malaurie nous a quitté à l’âge de 101 ans. Historien, géographe, ethnologue, il fu

Comments


bottom of page