top of page

BILAN FESTIVAL... UN ELAN!

BILAN FESTIVAL... UN ELAN!


Il y a des week-ends, des rencontres, des évènements qui font l’effet de raz de marée.

C’est l’impression positive qu’a laissée le Festival Nature Nomade - Nantes après son passage, trop rapide, au muséum!


Un tourbillon de mots, d’images, de rires, de personnes fascinantes, d’expériences, de récits, d’idées, d’inspirations, de philosophie, de discussions où se mêlent les voyages, l’écologie, les relations humaines, les mystères de l’invisible, la terre, les sciences, l’art, pour faire émerger, sous des formes inattendues et sensibles, des élans, des créations qui jalonnent de nouveaux possibles vers la manière d’habiter le monde.


Une belle part à l'océan, aux montagnes, aux pôles, aux cohabitations homme-milieu, aux régions sensibles, à l'histoire, une volonté commune de relier, d’explorer, de créer des communautés nouvelles, d’abolir les séparations entre disciplines, milieux, territoires, de co-construire un monde soigné, où il fera bon poétiquement vivre.


Je remercie chaleureusement les bénévoles du festival et les organisateurs pour leur invitation.

Merci tout spécialement à Julia Passot, créatrice du collectif La Turbine, de m’avoir offert une médiation tournée vers l’écriture pour raconter, à un amphithéâtre plein, mon livre « Habiter l’Antarctique » (Ed. Editions Transboréal).


La présence d'auteurs de tous horizons: ceux que l’on retrouve, ceux que l’on attend, ceux que l’on découvre, partages plein d’amitié. Une seule envie, recommencer!


Gratitude d'avoir ainsi pu (re)croiser les chemins, et les pages, de Clara Arnaud, Maxime Aumon, David Wahl, Alexis Jenni, Cédric Gras, Stéphane Dugast, Jérôme Sueur, Michel Izard, Linda Bortoletto, Simon Parcot, Delphine Grouès et tant d’autres.


A la sortie de cette joyeuse tempête, je ressors plus que jamais convaincue que l’art doit accompagner par la construction de nouveaux imaginaires les transitions écologiques et philosophiques, que la science nourrit cet art qui l’incarne, la transmet, permet d’aimer.

Que rien n’est plus poétique que la connaissance de la nature, que chacun porte cette sensibilité, que le monde actuel a besoin de ces recherches et ces partages.


Lisez! Ouvrez votre curiosité! Soyez acteurs par votre connaissance!

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rejoindre la tribu

A Paraitre! Un grand merci au magazine La Magazine La tribu du Vivant pour avoir accueilli mes aventures australes, dans leur nouveau numéro au thème "vivre l'impossible". Je ne peux que conseiller la

Double bravo Oktoecho!

Double bravo Oktoecho! Heureuse de féliciter doublement l'ensemble canadien Oktoecho, mon projet musical transculturel favoris, pour avoir, d'une part remporté le prix du meilleur concert de l'année e

Adieu les géants

Adieu les géants, nous suivons vos pas, invisibles et profonds, dans la neige et le temps. Aujourd’hui, le grand Jean Malaurie nous a quitté à l’âge de 101 ans. Historien, géographe, ethnologue, il fu

Comments


bottom of page