top of page

Une nuit de conte de fée…

Calendrier de l’Avent J-1. Une nuit de conte de fée…

En cette veillée de Noël, je vais vous raconter l’histoire d’une nuit de conte de fée. La nuit du 21 décembre, à 70°S de latitude. Nuit la plus courte de l’année en Antarctique. Tout en s’esquissant, sans jamais s’installer, elle laissa dans sa traine un cadeau, à moins que ce ne fût un rêve...

Cela commença par un relief flou à l’horizon, se mêlant dans un mirage à la banquise disloquée. Un relief qui, de si loin, ne pouvait être qu’imposant. Plus le navire fendait la mer de glace, plus la lumière aveuglante dévoilait la silhouette d’une extraordinaire montagne. Pour une des rares fois de l’histoire, on approchait les côtes de l'Ile Alexandre 1er. Ile la plus vaste d’Antarctique, elle fut ainsi nommée par G. Bellingshausen lorsqu’il la découvrit, en 1821.

Nous avancions lentement, sondant des eaux non-cartographiées, découvrant des sommets peut-être jamais admirés dont la brume s’évaporait.

Durant plus de trois heures, je laissais le paysage m’engloutir. Ivresse de beauté. Un monde, une merveille de pics en glaciers.

Alors que la lumière du soir le plus long dorait les chenaux libres et les cristaux de givre, une immense plaque de banquise côtière apparut au fond de la baie de Schokalsky, entourée de reliefs formidables.

Neige immaculée.

Mont Nicholas. Mont Calais.

Multiples monts sans nom.

C’est là que la proue du navire

termina sa course.

Il posa son nez au creux de la glace et le silence bleu engloutit le temps.

Solstice d’été austral

Grandeur

Pureté

Douceur

Appel

Impossible d’y résister.

Avec l’émotion de l’astronaute foulant pour la première fois la surface de la Lune, nous nous sommes élancés.

Traverser les lumières dansantes.

Célébrer, avec l’Antarctique, un nouveau solstice d’été.

Joyeux Noël à tous !

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rejoindre la tribu

A Paraitre! Un grand merci au magazine La Magazine La tribu du Vivant pour avoir accueilli mes aventures australes, dans leur nouveau numéro au thème "vivre l'impossible". Je ne peux que conseiller la

Double bravo Oktoecho!

Double bravo Oktoecho! Heureuse de féliciter doublement l'ensemble canadien Oktoecho, mon projet musical transculturel favoris, pour avoir, d'une part remporté le prix du meilleur concert de l'année e

Adieu les géants

Adieu les géants, nous suivons vos pas, invisibles et profonds, dans la neige et le temps. Aujourd’hui, le grand Jean Malaurie nous a quitté à l’âge de 101 ans. Historien, géographe, ethnologue, il fu

bottom of page