L'île Charcot

Aujourd’hui est un jour spécial.

En ce 21 décembre 2021, jour du solstice d’été en Antarctique, notre navire vient d’atteindre, accompagné par une nuée de pétrels antarctiques, l’île Charcot, au sud de la baie Marguerite. Cette île n’a été observée que par très peu d’humains. Elle a été découverte par JB Charcot lors de son expédition de 1908.

Aperçue, jamais atteinte, nous comprenons pourquoi. Une barrière de glace broyée à la dérive la protège de toute approche. Nous passons au pas. Plus nous avançons dans ce monde blanc aux icebergs fantastiques, plus le sauvage s’impose, mais la vie est là. Par dizaines, des phoques, des léopards des mers. Puis bientôt quelques empereurs sortent de derrière les blocs ! Tout est immaculé, vierge.

Nous discernons à peine la forme de l’île, elle n’est que lumière. A part une falaise rocheuse, tout est enseveli sous une éternité de neige et une belle calotte glaciaire. Le ciel violet souligne sa présence. La puissance et la paix. Nous trouvons enfin un morceau de banquise côtière et y descendons marcher en fin de journée.

Les crabiers sont curieux et viennent nous regarder de près, les empereurs s’approchent aussi. L’émotion étreint voyageurs et marins.

Nous avons suivi les traces de Charcot, alors hypnotisé par cette terre à laquelle il donna le nom de son père. Nous cartographions sa côte inconnue. Des pétrels des neiges par dizaines. La poésie dans chaque flocon. Cette nuit, nous passerons les 70°S pour découvrir demain le visage méridional de l'île.



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout