top of page

Boucler la boucle - Retour à DDU.

Boucler la boucle - Retour à DDU


Même si j’en rêvais depuis toujours, je ne pensais pas que cela serait possible. Et pourtant, en ce 21 Février, après avoir croisé un groupes d’orques, ce sont bien les premiers bâtiments de la base Dumont D’Urville qui apparaissent au pied de l’immense calotte glaciaire. Puis la base Prudhomme, sur le glacier Astrolabe. De loin, déjà, tout semble dire que rien n’a changé et que notre première arrivée en Terre Adélie, il y a 11 ans, se déroulait hier.


Après 5 jours de mer mouvementée se profile ainsi l’archipel de Pointe Géodésie. Nous nous arrêtons à sa bordure pour offrir ce matin quelques pas glissants sur le célère Rocher du Débarquement, où Jules Dumont d’Urville mis pied en 1840. Moi, j’y ai mis pied en Juillet 2012, au terme de la plus belle balade de l’hivernage. La plaque commémorative et les beaux gneiss sont toujours là, entourés d’icebergs.


Alors qu’une tempête a fait rage plusieurs jours, le vent s’est absenté aujourd’hui pour nous offrir les conditions espérées. Lorsque nous nous élançons vers la base en zodiac cet après-midi, c’est un temps magnifique qui illumine l’Ile des Pétrels.


Difficile de décrire l’émotion que je ressens à retrouver la maison adélienne, si ce n’est de la joie ! Lentement, nous en faisons le tour depuis la mer, puisque les restrictions sanitaires ne permettent pas de débarquer.

Des amis de l’IPEV apparaissent, puis quelques nouveaux hivernants qui échangent quelques mots. Nous leur avons préparé du courrier déposé sur la plage. Cette année, ils seront 23.


Rien n’a changé, à part quelques discrets coups de peinture. La piste du lion, l’hélico qui ravitaille Prudhomme, le dortoir du 42 face à la mer, la centrale, biomar, l’abri côtier, Géophy, le hangar météo, le bâtiment glacio, el hall fusée, les banquettes, les rochers, l’odeur de la colonie. Derrière le mat iono, des centaines d’Adélies en mue jouent au bord des vestiges de neige.


A mesure que nous en faisons le tour, me revient le nom des îles: Mauguen, Rostand, Bernard, Lamarck, le Nunatak. Derrière celui-ci, dans une petite anse abritée, une plaque de banquise côtière, rescapée de l’hiver, accueille le reste des habitants : plus de soixante phoques de Weddell dorment profondément, entourés d’adélies et de skuas ! Dans le fond, un groupe de 5 empereurs déambule.


Un havre de paix, à l’image de cette partie du monde.


Nous repartons en fin de journée. Le soleil, déjà bas à l’horizon, illumine la calotte et les icebergs de cette teinte violette bien d’ici.


Ce retour à DDU ne pouvait se dérouler autrement qu’en une si belle journée. Il était le grand but du voyage.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Rejoindre la tribu

A Paraitre! Un grand merci au magazine La Magazine La tribu du Vivant pour avoir accueilli mes aventures australes, dans leur nouveau numéro au thème "vivre l'impossible". Je ne peux que conseiller la

Double bravo Oktoecho!

Double bravo Oktoecho! Heureuse de féliciter doublement l'ensemble canadien Oktoecho, mon projet musical transculturel favoris, pour avoir, d'une part remporté le prix du meilleur concert de l'année e

Adieu les géants

Adieu les géants, nous suivons vos pas, invisibles et profonds, dans la neige et le temps. Aujourd’hui, le grand Jean Malaurie nous a quitté à l’âge de 101 ans. Historien, géographe, ethnologue, il fu

Comments


bottom of page