Au pôle Nord

PÔLE NORD

Atteindre le pôle Nord en bateau, pour la première fois, n’est, je crois, jamais anodin. Après des jours de navigation dans les glaces, il y a eu ce matin où le GPS est passé de 89.9N à 90N. Nous étions au milieu d’un petit chenal d’eau libre, entouré de plaques immenses de banquise. Ce matin-là, des années de travail et de rêve de bien des marins a pris sens. Tous, guides, marins, ingénieurs, voyageurs, émus de nous trouver ensemble sur ce sommet du monde. Premier navire francais au pole nord. Nous l’avons célébré. Puis nous sommes descendus sur la glace. Trois belles journées à arpenter la banquise dans l’air glacé, à tester le matériel, à sauter à l’eau pour tester les techniques de remontée sur la banquise, à accompagner les scientifiques dans leurs manips, à veiller jour et « nuit » les ours sur les ponts extérieurs, à simuler un camp de survie. Et puis, enfin, à s’offrir quelques minutes contemplatives entres les ombres violettes et or de la neige immaculée, dans le chaos du relief de la glace de mer. A ce moment-là, les impressions de la Terre Adélie n’étaient pas loin. Des moments partagés avec des amis. Je remercie Olivier Blaud , Rémi Bigonneau et Antoine Viot pour le partage de leurs photos. Merci aux marins et à l’équipage. Mais surtout merci à mes compagnons guides. Elsa Fre , Rémi Bigonneau, Vadim Springbok , Jorma Jarlégant, Alison Thieffry, Batshéva Bonnet, Antoine Viot, Ludo, Lucas Humbert, Eric Le Plomb, Nicolas Tolstoï Dubreuil Nicolas , Laure Line , Laura Jourdan, Saskia, Benjamin Dy, Flo Florence Kuyper , Christian Genillard , Yann Lemoine , Aríen Ramnefjell, Eli Gunnemark , Jennifer Roux, Dimitri Zver, Nicolas, , Jose Sarica, Christel Bonomme et Julien Alex . Enfin, un merci particulier à nos deux compagnons du Groenland, Adam Eskildsen et Ole Eliassen . Leurs connaissances et leurs sourires ont illuminé ce voyage.





0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout